Actualités

Inauguration des travaux d’aménagement hydraulique du torrent de l’Arcelle à Val-Cenis

 
 
 Inauguration des travaux d’aménagement hydraulique du torrent de l’Arcelle à Val-Cenis

Ces travaux s'inscrivent dans le cadre de la démarche Grand chantier Lyon-Turin

Ce matin, le président du syndicat du pays de Maurienne, Yves Durbet, et les représentants de la SEM Val-Cenis, accompagnés des partenaires de la démarche Grand Chantier Lyon-Turin, ont inauguré les travaux d’aménagement hydraulique du torrent de l’Arcelle à Val-Cenis.

Le syndicat du pays de Maurienne, compétent pour la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) depuis le 1er janvier 2019, a souhaité engager cette opération avec le concours de la SEM Val-Cenis, afin d’assurer la sécurité des personnes, des biens et des investissements. L’Arcelle pouvait être à l’origine de dégâts matériels et humains conséquents dans cesecteur. En cas de lave torrentielle, l’ancienne buse située sous le front de neige conduisant les flux jusqu’à l’Arc aurait contribué à des débordements du fait de son trop petit diamètre (2 mètres).

Les travaux objets de l’inauguration ont consisté en un remplacement de cette buse pour permettre l’écoulement des laves et limiter le risque de débordement. L’ouvrage souterrain, de 5 mètres de large et de haut, a été réalisé sous le front de neige et sous la route départementale toute proche (120 mètres de long). Ce chantier d’ampleur a nécessité des travaux de terrassements très importants.

Cette opération s’inscrit dans le Contrat de Territoire Maurienne, support de la Démarche Grand Chantier Lyon-Turin, au titre de la prévention des risques contre les crues.

Pour cette raison, elle a été labellisée Grand Chantier Lyon Turin. D’un montant de plus de 2,3 M€, elle a bénéficié d’un soutien à hauteur de 600 000 €, soit plus de 26 % de l’investissement, combinant des interventions du département de la Savoie et du FAST (Fonds d’Accompagnement et de Soutien Territorial), dédié à l’accompagnement du chantier et du territoire et géré par TELT. Les apports financiers des collectivités de Maurienne sont conséquents : 800 000 € par la SEM Val-Cenis et plus de 900 000 € par le SPM.

La démarche Grand Chantier vise à accompagner le chantier exceptionnel de la future liaison ferroviaire Lyon-Turin, avant, pendant et après les travaux, et à réussir son intégration territoriale.

20191025_111418_resized