Actualités

❄️ Froid : dispositif de veille et d'hébergement en période hivernale

 
 
❄️ Froid : dispositif de veille et d'hébergement en période hivernale

Pendant la période hivernale, les services de l'État en Savoie, ainsi que les acteurs de la veille sociale renforcent leur vigilance auprès des populations vulnérables et appellent les usagers à adopter les bons comportements.

La direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations), est mobilisée depuis le 1er novembre, sous l’autorité du préfet, dans le cadre du dispositif d'hébergement d'urgence. Elle travaille quotidiennement en étroite collaboration avec les acteurs concernés (115, SASSON, Cantine Savoyarde, collectivités) afin d’apporter une réponse adaptée à la situation météorologique et aux besoins recensés.

Actuellement, 165 places d'hébergement d'urgence sont ouvertes sur l'ensemble du département afin de faire face au besoin de mise à l'abri des personnes vulnérables.

Mis en place depuis le 1er novembre, le dispositif de veille et d’hébergement en période hivernale prévoit également :

- l’extension des horaires de l’accueil de jour de Chambéry jusqu’à 18h30 afin d’assurer la transition avec l’ouverture de la Cantine Savoyarde et les centres d’hébergement d’urgence de Chambéry à 19h ;

- l’ouverture les week-end et jours fériés des deux accueils de jour (Albertville et Chambéry) ;

- le renforcement des maraudes dans l’agglomération chambérienne ;

- la mise en place de maraudes sur Aix-les-bains et Albertville.

En prévision de l'évolution des températures, les services de l'État se tiennent prêts à déclencher le plan grand froid et renforcent la veille sociale,plus particulièrement les maraudes. De nouvelles places seront ouvertes si nécessaire afin de prendre en charge des personnes sans abri ou mal logées.

Louis LAUGIER, préfet de la Savoie, demande aux habitants qui remarqueraient des personnes sans abri ou en situation de détresse dans la rue d’appeler le 115.