Commission pêche du 15 octobre 2019

 
 

La commission relative à l’exercice de la pêche sur le lac du Bourget a eu lieu le 15 octobre 2019. Animée par la direction départementale des Territoires de la Savoie, elle réunit annuellement l’ensemble des acteurs locaux autour de la pêche (AAPPMA d’Aix-les-Bains et de Chambéry, l’Association des pêcheurs professionnels, la Fédération départementale de pêche, l’Agence française pour la Biodiversité, le Comité Intersyndical pour l’Assainissement du Lac du Bourget, France nature environnement...).

Cette commission a pour objectif de réviser les conditions d’exercice du droit de pêche relevant des dispositions inscrites au code de l’environnement.

A cette occasion a été présenté l’état des lieux du peuplement piscicole du Bourget, notamment du lavaret.

Pour rappel, les tonnages annuels de lavarets pêchés par les pêcheurs professionnels et amateurs ont atteint des niveaux exceptionnels en2015-2016.

Depuis 2017, la situation est moins favorable avec une diminution importante des captures. Cependant sur la base du suivi scientifique de la population établi à partir d’études scientifiques menées par le CISALB, l’INRAInstitut national de la recherche agronomique et des retours de capturesde chaque catégorie de pêcheurs,le stock de lavarets, bien que moins important que pendantla période faste,s’avère équilibré et ne traduit pas de surexploitation de la part despêcheurs.

Différentes hypothèses expliquant la baisse de stocks du lavaret sont émises et il est compliqué de mettre en avant une « unique cause ». La réponse tient dans une combinaison de facteurs qui modifie les conditions dans lesquelles évoluent les lavarets, leur comportement et donc les conditions de pêche. Aujourd’hui, il reste difficile d’appréhender précisément le fonctionnement du lac dans un contexte de changement climatique.

Source de loisirs pour certains, de revenus pour d'autres (carte de pêche/activités économiques) la situation reste néanmoins délicate que ce soit pour les pêcheurs amateurs ou professionnels.La commission a permis d’aborder ces difficultés au travers d’échanges apaisés et constructifs entre les différents acteurs.