Actualités

Violences conjugales : déploiement du bracelet anti-rapprochement en Savoie

 
 
Violences conjugales : déploiement du bracelet anti-rapprochement en Savoie

Le protocole pour le déploiement du bracelet anti-rapprochement en Savoie a été signé ce mercredi 26 mai au Palais de Justice de Chambéry.

Le bracelet anti-rapprochement (BAR) est un dispositif de surveillance électronique qui permet de géolocaliser une victime à protéger et un auteur de violences conjugales. Lancé en 2019 par le gouvernement, il est actuellement généralisé après une phase d'expérimentation qui a démontré la pertinence de cet outil.

Juliette Part, secrétaire générale de la préfecture, Myriam Bendaoud, présidente du tribunal judiciaire de Chambéry, Pierre-Yves Michau, procureur de la République, Laetitia Philippon, Directrice départementale de la sécurité publique, le colonel Guillaume Chanterau, commandant le groupement de gendarmerie départementale, le directeur du SPIP de la Savoie Bernard Grollier, et le directeur de l'association Avij des Savoie ont signé le protocole départemental de mise en œuvre de ce dispositif, mercredi 26 mai au Palais de Justice.

 

Grande cause du quinquennat, la lutte contre les violences intrafamiliales est une "priorité absolue" pour chacun de ces signataires, qui coordonnent leurs efforts afin de protéger les victimes et de prévenir la commission de violences, alors que ces faits sont en forte augmentation depuis 2020.

 

Le BAR est une alternative à l'incarcération des auteurs et une réelle protection pour les victimes. Dès que l'auteur se rapproche de la victime, une alarme est déclenchée et peut entraîner, si l’auteur persévère dans son approche, une intervention immédiate des forces de l’ordre.