5 idées reçues sur la cocaïne

Mis à jour le 13/06/2024
Depuis quelques années, on assiste en France à une forte augmentation de la consommation de cocaïne. Cette évolution s'accompagne d'une progression des cas d'intoxication aiguë en lien avec sa consommation.

Les idées reçues sur la cocaïne

1. « La cocaïne, ça ne concerne que le milieu du show bizz ! »
La cocaïne est consommée dans tous les milieux, y compris par des personnes qui n’ont pas beaucoup d’argent. Le milieu festif quel qu’il soit, branché, alternatif, étudiant mais aussi divers secteurs professionnels sont particulièrement touchés.

2. « La cocaïne, j’en prends pour améliorer mes performances au travail »
La cocaïne ne fait que créer, pour une durée très courte, des illusions sur ses compétences professionnelles. Lorsque les effets de la cocaïne disparaissent, la « chute » est difficile et le consommateur ressent un besoin pressant de consommer de nouveau (craving) pour retrouver ces sensations trompeuses.

3. « La cocaïne, c’est seulement pour faire la fête et j’arrête quand je veux ! »
Avec la cocaïne, il est difficile de se contenter d’une seule fois. La tentation d’en reprendre est très forte. Sa consommation est dangereuse, d’autant plus que les polyconsommations, notamment avec l’alcool, sont fréquentes. Le risque de dépendance est très élevé, y compris dès la première prise.

4. « Pas la peine d’aller voir mon médecin, il n’existe pas de médicament contre la dépendance à la cocaïne. »
Certes, il n’existe pas de traitement de substitution comme pour l’héroïne. Mais une combinaison d’approches pharmacologiques, psychothérapeutiques et sociales permettent d’accompagner les usagers vers des réductions voire des sevrages de consommation.

5. « La consommation de crack concerne uniquement des personnes très marginalisées »
La consommation de crack a tendance à se diffuser auprès de publics plus insérés. Il s’agit notamment d’usagers habituels de cocaïne à la recherche de nouveaux effets.

Le nombre de consommateurs ayant expérimenté la cocaïne a été multiplié par quatre ces 20 dernières années.
Responsable de 10 000 hospitalisations par an, et de complications médicales dont la gravité et la fréquence augmentent, l’ampleur des effets de la consommation de cocaïne nécessite d’informer le public, les usagers et leur entourage sur la dangerosité du produit, de sensibiliser les professionnels de santé au repérage des consommations, à l’accompagnement des usagers, à la réduction des risques et à la prise en charge des complications médicales.

Les effets sur la santé

Les effets de la cocaïne sont puissants et ne durent pas très longtemps. Sa consommation peut entraîner de nombreuses complications sévères pouvant aller jusqu’au décès : troubles neurologiques, cardiologiques ou vasculaires, respiratoires, psychiatriques, infectieux, dermatologiques, ORL, etc. Le risque de dépendance et les effets somatiques associés à la prise de cocaïne peuvent apparaître dès la première prise ou pour un usage même occasionnel. Une grande partie des usagers de cocaïne sous-estime sa dépendance au produit. Ne se reconnaissant pas dans l’image d’un toxicomane, les usagers ont trop peu recours aux services hospitaliers d’addictologie,aux CSAPA, les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie, ou aux CAARUD, les centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues, ce qui entraîne des retards ou des absences de diagnostic.

La mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives à réalisé une série de 4 vidéos pour mettre en évidence les risques associés à la consommation de cocaïne :

Le service

Le trajet

Drogues info service

Vous pouvez joindre Drogues info service au 0 800 23 13 13, de 8h à 2h, 7 jours sur 7 (appel anonyme et gratuit), que vous soyez concerné directement ou indirectement par une consommation de drogues.

Vous y trouverez :

  • Des professionnels formés aux problèmes d’usage et de dépendance aux drogues
  • Une écoute sans jugement et confidentielle
  • Des informations précises, une aide personnalisée 
  • Des orientations adaptées à votre situation

Plus d'informations sur :  https://www.drogues-info-service.fr/