Gestion des épisodes de pollution

 
 
Pour limiter les concentrations en polluants, il est proposé de limiter l’exposition des personnes et d’agir afin de réduire les émissions de polluants atmosphériques.

Comment gère-t-on ces épisodes de pollution ?

1) En cas de dépassement constaté ou prévu par modélisation d’un seuil d’information et de recommandation, le préfet communique des informations et des recommandations sanitaires et comportementales.
2) En cas de dépassement prévu d’un seuil d’alerte ou en cas de persistance, le préfet complète ces recommandations par des mesures réglementaires contraignantes avec une application graduée (limitation de vitesse, circulation alternée…), avec 2 niveaux :

  • La procédure d’alerte de niveau N1 (1er niveau des mesures d'urgence, avec activation d’un socle de mesures commun à toute la région Auvergne-Rhône-Alpes) 
  • La procédure d’alerte de niveau N2 (2ème niveau des mesures d'urgence, avec activation de mesures additionnelles spécifiques au territoire) 
  • Les cas d’épisodes exceptionnels, du type de celui que l’on a connu l’hiver dernier, en raison de la durée particulièrement longue ou des concentrations particulièrement importantes, sont traités spécifiquement et sont définis comme niveau d’alerte N2 aggravé.  

La mise en place des nouveaux seuils pourra donner l’impression d’être plus pollué qu’auparavant. Il n’en n’est rien : le dispositif permet d’être plus réactif et d’imposer des mesures contraignantes plus rapidement.

Nouveaux seuils en vigueur

  • Seuil d’information : auparavant, il était déclenché lorsqu’un dépassement du seuil de 50 µg/m³ était prévu pour le jour J et le suivant (J+1), soit 2 jours. Dorénavant, l’activation se fera à partir d’une prévision de dépassement sur une seule journée (le jour J ou J+1)
  • Seuil d’alerte 1 sur prévision ou constat : auparavant, il était déclenché lorsqu’un dépassement du seuil de 80 µg/m³ était prévu pour le jour J et le suivant (J+1), soit 2 jours. L’activation se fera à partir d’une prévision de dépassement sur une seule journée (le jour J seulement ou J+1).
  • Seuil d’alerte 1 sur persistance : auparavant, il était déclenché lorsqu’un dépassement du seuil de 50 µg/m³ était prévu ou constaté pendant 4 jours (J-2, J-1, J et J+1). Dorénavant, l’activation aura lieu dès une prévision de dépassement pour 2 jours (J et J+1).
  • Seuil d’alerte 2 : auparavant, il était déclenché lorsqu’un dépassement du seuil de 80 µg/m³ était prévu ou constaté pendant 4 jours (J-2, J-1, J et J+1). Dorénavant, l’activations aura lieu dès une prévision de dépassement pour 2 jours (J et J+1)