Les aléas torrentiels

 
 

Que sont les aléas torrentiels ?

Les crues des torrents présentent un certain nombre de spécificités par rapport aux inondation de plaines. Elles sont notamment influencées par des phénomènes propres au milieu montagnard : Transport de flottants, embâcles, débris rocheux, ...

Les aléas torrentiels se composent principalement de deux phénomènes :

  1. Les crues torrentielles ;
  2. Les laves torrentielles.

Les crues torrentielles

Elles se rencontrent en zones montagneuses : elles sont caractérisées par un transit rapide des eaux de pluie ou de fonte nivale du fait de la forte pente des cours d’eau, et par un transport solide plus ou moins important (sédiments, cailloux, branches, voire blocs rocheux, troncs d’arbre, etc.).

Crue torrentielle de l'Arly (05-2015)

Les laves torrentielles

Lorsque le volume de matériaux dépasse la quantité d’eau (> 50 % de matière solide, < 50 % d’eau), on parle de lave torrentielle : l’écoulement n’est alors plus liquide mais visqueux. Ce type de phénomène est particulièrement dévastateur.

Les dégâts d'une lave torrentielle à Modane en 2014 (Torrent de Saint-Antoine)

Pour aller plus loin

> Guide - Construire en montagne, les risques torrentiels - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 7,87 Mb

Liens utiles :