Le calendrier de vaccination

 

Le 30 novembre, la Haute autorité de santé (HAS) a émis des recommandations en vue d’établir la stratégie vaccinale. Elle identifie ainsi cinq phases de vaccination, selon les types de publics.

Les phases 1, 2 et 3 permettront la vaccination de l’ensemble des personnes à risque de forme grave, avec pour objectif de réduire les hospitalisations et les décès, ainsi que les personnes fortement exposées au virus.

Vous trouverez ci-dessous le détail de ces phases.

La stratégie du ministère, qui s’appuie sur ces recommandations, retient trois phases principales.

Focus : la phase 1 de la campagne

Pour cette phase, prévue en janvier et février, les personnes concernées sont :
- Les personnes âgées résidant en établissements (par exemple EHPADEtablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes, USLD),
- Les professionnels y exerçant et présentant un risque élevé (âge supérieur à 50 ans, pathologies),
- Tous les professionnels de santé, y compris libéraux, les pompiers et les aides-à-domicile de plus de 50 ans et/ou atteints de comorbidités,

En effet, les personnes résidant en établissements sont les plus à risque de formes graves et ces structures sont reconnues pour être des lieux où le virus circule vite. Les professionnels à risque exerçant dans ces structures sont particulièrement exposés.

Ces publics se verront donc proposer la vaccination en priorité. Ils représentent environ 1 million de personnes.

A partir du 18 janvier, les personnes âgées de plus de 75 ans et vivant à domicile pourront également se faire vacciner.

À partir de mars 2021, les phases 2 et 3

Une fois ces deux publics vaccinés, les publics concernés par les autres phases sont :
- Phase 2 : les personnes âgées de 65 à 74 ans,
- Phase 3 : les autres tranches de la population susceptibles d’être infectées et non ciblées antérieurement