Actualités

Allégement des mesures de limitation des usages de l’eau, maintien du niveau de vigilance

 
 
Allégement des mesures de limitation des usages de l’eau, maintien du niveau de vigilance

Les précipitations de ces dernières semaines ont permis d’éviter une aggravation de la situation des milieux aquatiques. Néanmoins, malgré une amélioration de l’état de la végétation, la situation reste préoccupante dans le département en raison du déficit de précipitations constaté depuis l’automne 2021. Les prévisions météorologiques ne laissent pas augurer d’amélioration significative à court terme, faisant état d’un temps sec et doux pour les prochains jours. En conséquence, bien qu’allégées, les mesures de restriction des usages de l’eau sont maintenues dans l’ensemble du département.

La sécheresse a atteint un niveau inédit depuis 2003, voire depuis 1976 par endroit dans le département. Les pluies orageuses de septembre ont été inégalement réparties sur le territoire et donc n’ont pas permis une réhydratation des sols, ni une réalimentation durable des nappes, des sources et des cours d’eau.

Ainsi, sur l’ouest du département, les niveaux des rivières connaissent une légère amélioration mais restent bas pour la saison, notamment pour les plus petites d’entre elles. Dans les Bauges et en Chartreuse, les précipitations de ces dernières semaines n’ont pas permis de remettre en eau les portions des cours d’eau asséchées depuis la mi-juillet.La situation de la faune aquatique reste donc précaire. Les ressources en eaux souterraines, notamment celles servant à la production d’eau potable, présentent également des niveaux inférieurs à la normale. Compte tenu des prévisions météorologiques, une reprise de la baisse des ressources n’est pas à exclure.

Sur l’est du département moins arrosé que l’ouest, les ressources en eau sont faibles. Bien que la situation tende à se stabiliser, la situation reste particulièrement préoccupante, d’autant plus que les prévisions météorologiques indiquent un temps sec pour les prochains jours.

Par conséquent,tous les usagers, particuliers, collectivités et professionnels (agriculteurs, industriels...) sontappelés à maintenir leur effort d’économie d’eau, en continuant d’appliquer les mesures de restriction. Bien qu’allégées, les mesures de limitation des usages de l’eau sont maintenues.

Par arrêté préfectoral, les bassins versantsdu lac du Bourget – Albanais, du Chéran et du Flon – Aiguebelette, passent du niveau de « crise » à un niveau d’« alerte renforcée ». Les territoires du Beaufortain – Val d’Arly, du Guiers – Chartreuse ainsi que la Combe de Savoie, restent en « alerte renforcée ». Les mesures de restriction en vigueur sont notamment :

  • l’interdiction des prélèvements directs dans les cours d’eau ou dans les ressources souterraines (nappes, sources) pour des usages domestiques ;
  • l’interdiction de l’arrosage des pelouses, des jardins potagers et des espaces verts ;
  • l’interdiction de lavage des véhicules, hors station de lavage, de vidange et remplissage des piscines privées, de fonctionnement des fontaines en circuit ouvert et de lavage des voiries (hors impératif sanitaire) ;
  • l’interdiction de lavage des voiries sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques ;
  • l’interdiction de nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées sauf si réalisé par des professionnels ou des collectivités pour raisons sanitaires ou de sécurité ;
  • l’interdiction de l’arrosage des stades et espaces sportifs, dont les golfs, entre 8 h et 20 h ;
  • l’interdiction de l’irrigation agricole, entre 9 h et 20 h ;
  • l’interdiction de remplissage des retenues collinaires et de substitution.
  • La Tarentaise et la Maurienne sont maintenues en « alerte ». Les mesures de restriction en vigueur sont notamment :
  • l’interdiction des prélèvements directs dans les cours d’eau ou dans les ressources souterraines (nappes, sources) pour des usages domestiques ;
  • l’interdiction de lavage des véhicules, hors station de lavage, de vidange et remplissage complets des piscines privées, de fonctionnement des fontaines en circuit ouvert et de lavage des voiries, hors impératif sanitaire.
  • l’interdiction de lavage des voiries sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques ;
  • l’interdiction de nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées sauf si réalisé par des professionnels ou des collectivités pour raisons sanitaires ou de sécurité ;
  • l’interdiction de l’arrosage des pelouses, des jardins potagers, des espaces verts, des stades et espaces sportifs, dont les golfs, entre 8 h et 20 h. L’irrigation agricole est quant à elle interdite entre 11 h et 18 h.

Le détail des mesures figure dans l’arrêté préfectoral n°2022-1047. Les dispositions de cet arrêté sont valables au plus tard jusqu’au 31 octobre 2022.

Le préfet de la Savoie appelle les usagers à poursuivre leur utilisation parcimonieuse de l’eau.