État de la sécheresse en Savoie

 
 
État de la sécheresse en Savoie

Mise à jour au 17 octobre 2019

En raison de l’amélioration de la situation de sécheresse début octobre, la Combe de Savoie et les bassins versants du lac du Bourget et du Chéran ne sont plus placés en situation d’alerte.

Après une poursuite de la dégradation de l’état des milieux aquatiques en septembre, un certain nombre d’épisodes pluvieux significatifs sont survenus, accompagnés d’une baisse des températures. Si ces pluies ont concerné la quasi-totalité du département, certains secteurs ont été moins arrosés que les autres, l’avant-pays savoyard en particulier.

Dès lors, les débits de la majorité des cours d’eau sont globalement remontés mais jusqu’à présent, ceux-ci ne parviennent pas à se maintenir à des niveaux satisfaisants et baissent rapidement après chaque épisode pluvieux, pour revenir à des niveaux bas pour la saison. Les pluies de ce mardi vont permettre une nouvelle fois d’améliorer la situation mais elles ne permettront pas, à elles seules, un retour à normale, notamment sur l’avant-pays.

Ce retour à la normale reste envisageable d’ici la fin octobre, à condition que les prévisions météorologiques, qui indiquent de fortes précipitations entre samedi et mardi prochain, se confirment. En attendant, la situation est encore considérée comme fragile, en particulier sur l’avant-pays savoyard, et il convient de poursuivre une surveillance attentive des milieux aquatiques.

Par conséquent, les mesures de restriction des usages de l’eau sont levées sur la Combe de Savoie et sur les bassins versants du lac du Bourget et du Chéran, mais ces secteurs sont maintenus en vigilance. L’avant-pays savoyard est quant à lui maintenu en alerte, des mesures de limitation des usages de l’eau y sont donc toujours applicables.

> Arrêté préfectoral et liste des communes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,01 Mb

Ainsi, sur ce secteur, il est rappelé que les prélèvements directs dans les cours d’eau ou dans les ressources souterraines (nappes, sources) pour des usages domestiques sont interdits.

Par ailleurs, sont également interdits le lavage des véhicules hors station de lavage, le remplissage des piscines privées, le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert et le lavage des voiries, hors impératif sanitaire. L’irrigation agricole, ainsi que l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés (sauf jardins potagers), des stades et espaces sportifs sont interdits entre 8 h et 20 h.

Concernant le reste du département, toujours en situation de vigilance, la préfecture appelle les citoyens à une utilisation parcimonieuse de l’eau et incite aux économies d’eau, afin de limiter au maximum la pression sur les milieux aquatiques déjà mis à mal par les conditions météorologiques actuelles.

Affiche secheresse