Santé - bâtiment

Le radon

 
 

Qu’est-ce que le radon ?
                    
Le radon est un gaz radioactif issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents naturellement dans le sol et les roches.
                               
En se désintégrant, il forme des descendants solides, eux-mêmes radioactifs. Ces descendants peuvent se fixer sur les aérosols de l’air et, une fois inhalés, se déposer le long des voies respiratoires en provoquant leur irradiation.

Pour en savoir plus :
                        
Site de l’IRSN : Institut de Radiodétection et de Sureté Nucléaire
https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Environnement/expertises-radioactivite-naturelle/radon/Pages/Le-radon.aspx
           
Connaître le potentiel radon de sa commune
                    
Le radon est produit partout sur terre à partir de l’uranium contenu dans les formations géologiques constituant la croûte terrestre, en particulier celles qui sont proches de la surface. Une fois produit dans la roche, son état gazeux lui permet de circuler dans le sous-sol, de pénétrer et de s’accumuler dans les bâtiments. Les facteurs contrôlant sa concentration dans l’air intérieur sont multiples et dépendent en particulier des caractéristiques architecturales des constructions mais également de l’usage et de la ventilation de celles-ci. La nature des roches présentes sous les bâtiments reste toutefois l’un des principaux paramètres déterminants.
            
L’Autorité de Sûreté Nucléaire a sollicité l’IRSN afin qu’il définisse et mette en oeuvre une méthode permettant de cartographier le potentiel radon des terrains à l’échelle du territoire métropolitain et pour les Outre-Mer (DROM-COM).
   
7 033 communes classées en zones 3 :
         
Un arrêté publié le 30 juin 2018 au Journal officiel classe plus de 7 000 communes en trois catégories : zone à potentiel radon faible (zone 1), à potentiel faible (zone 2 mais sur laquelle des facteurs géologiques particuliers peuvent faciliter le transfert du radon vers les bâtiments) et à potentiel significatif (zone 3). Pour connaître le risque existant dans votre commune, vous pouvez consultez la carte interactive de l’IRSN .
                 
Pour en savoir plus :                   

> - Cartographie du radon en Savoie - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,50 Mb

Je suis un particulier, que puis-je faire ?

  
Le potentiel radon fournit un niveau de risque relatif à l’échelle d’une commune, il ne présage en rien des concentrations présentes dans votre habitation, celles-ci dépendant de multiples autres facteurs (étanchéité de l'interface entre le bâtiment et le sol, taux de renouvellement de l'air intérieur...).
            
Le fait que votre habitation soit localisée dans une commune à potentiel radon de catégorie 3 ne signifie pas forcément qu’elle présente des concentrations en radon importantes. Elle a toutefois nettement plus de risque d’en présenter que la même maison située dans une commune à potentiel radon de catégorie 1. Les concentrations peuvent par ailleurs atteindre des niveaux très élevés pour des caractéristiques architecturales ou des conditions de ventilation défavorables. Compte-tenu du risque sur la santé associé au radon, il est dans ce cas important d’évaluer plus précisément l’exposition à laquelle vous êtes soumis.
                 
Évaluer votre exposition nécessite de réaliser un dépistage de votre habitation. Ce dépistage consiste à mesurer les concentrations du radon à l’aide de détecteurs (dosimètres radon) qu’il est possible de placer soi-même

> Consignes de pose de dosimètres - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,01 Mb

Possibilité d’acquérir des dosimètres radon auprès de l'une des sociétés qui les produisent et disposent de laboratoires permettant de les analyser (liste non-exaustive):
            
Analyse-radon (société Algade / Dosirad )
Santé Radon (société Pe@rl ).
Radonova laboratories .
                     
Le coût d’acquisition et de développement de ces détecteurs s’élève à quelques dizaines d’euros. Pour que cette mesure soit représentative, elle doit être effectuée dans les pièces de vie principales, sur une durée de plusieurs semaines et de préférence sur la période hivernale.
           
Lorsque la concentration mesurée s'avère élevée, il est alors nécessaire de rechercher des solutions pour réduire l'exposition au radon. Ces solutions consistent à limiter l'entrée du radon dans le bâtiment, en renforçant l'étanchéité entre le sol et le bâtiment, et à éliminer le radon en favorisant le renouvellement de l'air intérieur (aération, ventilation).
                     
Deux types d’action permettent de réduire la concentration en radon :
         
éliminer le radon présent en améliorant le renouvellement de l’air intérieur (renforcement de l’aération naturelle ou mise en 
  place d’une ventilation mécanique adaptée) ;
   
limiter l’entrée du radon en renforçant l’étanchéité entre le sol et le bâtiment (colmatage des fissures et des passages de
  canalisations à l’aide de colle ou de ciment, pose d’une membrane sur une couche de gravillons recouverte d’une dalle en béton,   etc…);
          
Les solutions les plus efficaces peuvent nécessiter de combiner les deux types d’actions.
L’efficacité des travaux de réduction doit être vérifiée en effectuant de nouvelles mesures de concentration en radon.

Je suis propriétaire d’un ERP, quelles sont mes obligations ?

La réglementation a été modifiée depuis le 1er juillet 2018.
 
Il vous appartient de faire procéder à des mesures de concentration en radon tous les 10 ans et, lors de travaux entraînant une modification substantielle des bâtiments dans les cas suivants :
  
• S’il s’agit d’un établissement d’enseignement (y compris un bâtiment d’internat), d’un établissement d’accueil collectif d’enfants de moins de six enfants, d’un établissement sanitaire ou médico-social disposant d’une capacité d’hébergement, d’un établissement pénitentiaire situé dans une commune en zone 3 ;
                    
• S’il s’agit d’un établissement d’enseignement (y compris un bâtiment d’internat), d’un établissement d’accueil collectif d’enfants de moins de six enfants, d’un établissement sanitaire ou médico-social disposant d’une capacité d’hébergement, d’un établissement pénitentiaire situé dans une commune en zone 1 ou 2, lorsque les résultats de mesurages existants dans ces établissements dépassent le niveau de référence de 300 Bq/m3.
                  
Les établissements nouvellement concernés ont jusqu’au 1er juillet 2020 pour faire procéder à la mesure du radon.
Si, dans une pièce occupée plus d’une heure par jour, la concentration en gaz excède 300 Bq/m3 en valeur moyenne annuelle
    
Des travaux doivent alors être entrepris pour réduire l’exposition au radon. Ces travaux sont définis après des investigations complémentaires à la mesure. Ils font ensuite l’objet d’un contrôle d’efficacité. Le propriétaire doit en outre informer le préfet.

Je suis propriétaire d’un logement, quelles sont mes obligations ?

Si votre bien immobilier est situé dans une commune en zone 3 et si vous souhaitez le vendre ou le mettre en location, vous devez informer l’acquéreur ou le locataire du risque radon.

Je suis un professionnel du bâtiment

Depuis le 1er juillet 2018 la prévention de l'exposition aux rayonnements ionisants concerne chaque employeur, même si le radon n'est pas lié à l'activité professionnelle (article L. 4451-1 du code du travail).
 
En savoir plus : 

> CNRACL - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,78 Mb

       
Organismes agréés pour la mesure du radon
 
En application de l’article R.1333-15 du code de la santé publique et l'article R.4457-6 du code du travail, les mesures de l’activité volumique du radon sont réalisées soit par l’IRSN, soit par les organismes dont la liste est consultable au bulletin officiel de l’ASN.
 
Liste d’agrément d’organismes :

https://www.asn.fr/Reglementer/Bulletin-officiel-de-l-ASN/Laboratoires-organismes-agrees-et-mesures-de-la-radioactivite/Listes-agrements-d-organismes

                    
Pour aller plus loin, documents à télécharger :
         
- Infographie sur le radon - nov 2017
- Boîte à outils pour la mise en oeuvre d’une action locale de sensibilisation
- Guide des lieux accueillant des enfants
- PNSE3 : plan national santé environnement 3
- Plan national d’action (2016-2019) pour la gestion du radon
- Directive européenne 2013/59/Euratom
- Arrêté du 20 février 2019 relatif aux informations et aux recommandations sanitaires à diffuser à la population en vue de prévenir
  les effets d'une exposition au radon dans les immeubles bâtis