Actualités

Entreprises pouvant être impactées par les mouvements des « gilets jaunes »

 
 
Entreprises pouvant être impactées par les mouvements des « gilets jaunes »

Depuis le 17 novembre, des rassemblements ont lieu en Savoie, suite aux appels à mobilisation dans le cadre du mouvement des « Gilets jaunes ».

Mercredi 5 décembre, Louis LAUGIER, préfet de la Savoie, a reçu en préfecture les acteurs économiques et les représentants des principaux centres commerciaux du département afin de réaliser une évaluation des conséquences économiques du mouvement des gilets jaunes en Savoie.

Lors de cet échange, les acteurs économiques ont pu faire part de leurs difficultés en terme d’activité et d’emploi. Le préfet a rappelé que les services de l’État sont particulièrement attentifs aux difficultés rencontrées par les acteurs économiques savoyards.

Il a présenté « les mesures prises par le gouvernement pour accompagner les entreprises pouvant être impactées » :

- la mise en place de mesures d’activité partielle pour toutes les entreprises qui pourraient en avoir besoin ;

- l’ouverture supplémentaire les dimanches pour les commerces qui n’en bénéficieraient pas ;

- un étalement des échéances sociales et fiscales, qui tiendra compte de l’impact des événements sur le chiffre d’affaires devrait tout d’abord être instauré, “entreprise par entreprise” ;

- une demande adressée aux assureurs de veiller à ce qu’ils accélèrent les indemnisations pour toutes les branches et tous les secteurs qui auraient été touchés par des pertes d’exploitation et aux banques de “mettre en œuvre des facilités en cas de dépassement de découverts”.

Par ailleurs, Bpifrance relèvera de 40 % à 70 % ses garanties sur les crédits de trésorerie, et reportera un certain nombre d’échéances de remboursement de prêts pour alléger la trésorerie des commerces touchés par les événements.

Le préfet a invité les entreprises qui rencontreraient des difficultés à se rapprocher de l’unité départementale de la Direccte (04 79 60 70 00) pour toutes questions sur leur situation et/ou sur les mesures d’accompagnement existantes.